Accessibilité et cadre de vie

  • L'accessibilité et vous ?

    Les chargés de mission de la communauté de communes du Thouarsais (79) ont besoin d'un coup de pouce des Thouarsais !
     
    Afin de développer et de prendre en charge, encore un peu plus, l'accessibilité des personnes en situation de handicap, ils ont travaillé sur un questionnaire permettant de mieux cerner les pratiques en terme de déplacement et de freins au déplacement.
     
    Si vous êtes du "Pays Thouarsais" (79), n'hésitez pas à prendre quelques minutes pour répondre à ce questionnaire en cliquant dessus :
     
     

    Logo-CCThouarsais-Petit.jpg

  • Anniversaire de la loi handicap 2005 ! Le collectif pour une France Accessible déplore les attaques contre l'accessibilité

    collectif france access_12_15.jpgAlors que la France aurait dû être accessible depuis un an – si la loi handicap de 2005 avait été appliquée – le Collectif pour une France accessible dénonce les nouveaux coups portés à l’accessibilité universelle.
    Non seulement le dispositif des Ad’AP est un échec pour le gouvernement, mais d’autres retours en arrière viennent s’ajouter : un décret et un arrêté du 24 décembre ouvrent la possibilité à des dérogations à l’accessibilité pour les logements neufs ; le projet de loi pour une République numérique est en-deçà des obligations d’accessibilité numérique prévues par la loi de 2005 ; ou encore les discours sur les normes qui remettent en cause le principe même de l’accessibilité.
    Onze ans après le vote de cette loi, qui était déjà un compromis sur le plan de l’accessibilité, le bilan est désastreux et laisse les personnes restreintes dans leurs déplacements quotidiens (personnes en situation de handicap, personnes âgées, parents avec poussette, piétons, cyclistes, etc.), sans solution.

    Vous pouvez lire le communiqué de presse complet ici

  • Accessibilité : les députés adoptent le texte de la honte

    collectif france access.jpgL’Association des paralysés de France (APF) est indignée par l’adoption par les députés du projet de loi de ratification de l’Ordonnance relative à l’accessibilité, le lundi 6 juillet dernier.

    Après le vote de la honte des Sénateurs qui ont ouvert la voie, début juin, à la dégradation de l’accessibilité, les députés leur ont emboité le pas, en adoptant un texte rétrograde, ne respectant pas les droits fondamentaux des personnes.

    Une adoption scandaleuse par seulement une poignée de députés présents dans l’hémicycle alors même que l’accessibilité concerne l’ensemble de la population !

    Une adoption sous forme de trahison puisque la majorité a suivi les orientations de l’Ordonnance, sans proposer de modifications majeures, contrairement à ses engagements auprès du Collectif pour une France accessible en février dernier !

    L’APF est exaspérée par ce mépris des parlementaires, du Gouvernement, de l’Etat pour les difficultés vécues par les personnes en situation de handicap et toutes les personnes gênées quotidiennement dans leurs déplacements.

    Elle rappelle que cette Ordonnance est contraire à la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées, signée et ratifiée par la France.

    Accessibilité : les députés adoptent le texte de la honte et affichent leur mépris pour les droits des personnes

  • 70 personnes réunies pour le 10 ans de la loi 2005 !

    2015manif-11fév2015 (41).JPGDix ans après le vote de la loi pour "l'égalité des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées", seuls 30 à 40% des établissements recevant du public sont accessibles à tous. En septembre dernier, une ordonnance prévoyant des assouplissements et des délais supplémentaires a vu le jour. Dans ce contexte, l'APF est plus jamais mobilisée car cette ordonnance est en retour en arrière inacceptable ! Elle demanderait aux établissements recevant du public de programmer leur mise en accessibilité dans un délai de 3 à 9 ans (en fonction des catégories).

    Ainsi, ce mercredi 11 février, de nombreux rassemblements se sont organisés partout en France. A Niort, 70 personnes dont des membres d'autres associations et des élus ont défilé à l'occasion de cet anniversaire des 10 ans de la loi. Après avoir scandé quelques slogans "Liberté, égalité, accessibilité" "Accéder c'est exister"...une délégation a porté symboliquement le gâteau d'anniversaire à la Préfecture. Une rencontre était prévue avec le secrétaire général de la Préfecture qui a affirmé faire de "l’accessibilité un thème prioritaire pour 2015"...à suivre ! 

    Merci à tous ceux qui se sont mobilisés pour défendre le principe de l'accès à tout pour tous et la liberté de circuler !

    Retrouvez les photos et les articles de presse de cette manifestation sur ce blog (colonne à droite). Vous pouvez également visualiser une vidéo réalisée par la nouvelle république

  • Mobilisation pour les 10 ans de la loi 2005 !

    affiche manif.jpgVoilà un anniversaire pas comme les autres !

    Il y a 10 ans, le 11 février 2005, les associations de personnes en situation de handicap ont remporté une bataille : le vote d'une loi pour "l'égalité des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées". Parmi les nombreux volets de cette loi figurait notamment la mise en accessibilité à tout pour tous dans un délai de 10 ans soit le 11 février 2015 ! Mais à l'approche de cette échéance, le gouvernement semble reculer et demande le vote d'une ordonnance prévoyant des délais supplémentaires et des dérogations...

    L'APF est donc plus quejamais mobilisée pour faire entendre son exaspération et affirmer sa détermination contre le vote de cette ordonnance qui se veut un véritable retour en arrière. 

    accedercestexister.jpgLes membres du conseil départemental des Deux-Sèvres rencontrent actuellement les parlementaires (députés et sénateurs) pour les inviter à ne pas ratifier l'ordonnance en l'état. Vous aussi, interpellez le député de votre circonscription en allant sur le site accedercestexister

    Vous pourrez de façon très simple et rapide adresser un message à votre député pour exiger une France accessible à tous !

    Notre mobilisation doit se faire sur tous les fronts ! Aussi nous vous donnons rendez-vous pour un grand rassemblement le

    Mercredi 11 février à 11h30

    à Niort - Place des Halles

    pour exprimer notre colère et défendre notre droit de circuler librement. Face au recul du gouvernement sur l'accessibilité et pour garantir le respect de la liberté d'aller et de venir, mobilisons-nous, mobilisez-vous !

    Vous pouvez técharger le courrier du Président de l'APF ici

  • Lancement du collectif national pour une France accessible à tous

    collectif access.jpgAlors que l’accessibilité est une obligation nationale depuis 1975 et répond à une forte demande des citoyens français, la loi de 2005 qui prévoyait l’accessibilité au 1er janvier 2015 n’a pas été respectée et des délais supplémentaires sont aujourd’hui proposés pour rendre la France accessible.

    Face à ce constat qui prive des millions de citoyens d’une réelle liberté d’aller et venir, plusieurs organisations représentatives de personnes en situation de handicap, des personnes âgées, des familles, d’usagers des transports en communs et de la voie publique (cyclistes et piétons) décident de s’unir pour créer un collectif national pour une France accessible pour tous. La création de ce collectif fait suite à la publication de l’Ordonnance relative à l’accessibilité qui crée les Agendas d’accessibilité programmés (Ad’AP). Pour lire le communiqué complet, cliquez ici.

  • Projet d'ordonnance relative à l'accessibilité : l'APF scandalisée !

    marianne.jpgL’Association des paralysés de France (APF) est scandalisée par le projet d’Ordonnance relative à l’accessibilité présenté le 19 juin dernier aux associations représentatives des personnes en situation de handicap, aux associations d’élus locaux et aux branches professionnelles.

     

    L’APF dénonce notamment les délais inacceptables envisagés pour concrétiser l’accessibilité -  ni plus ni moins qu’un risque de report de l’obligation d’accessibilité -, une souplesse du dispositif des Agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP) qui incite au laissez-faire, la faiblesse des sanctions proposées, l’absence d’obligation du dépôt des Ad’AP pour les transports, la part trop belle donnée aux « difficultés financières » des établissements alors que plusieurs dispositifs d’aides et de prêts existent et l’ajout de nouveaux motifs de dérogation !

    Le Gouvernement doit impérativement modifier cette Ordonnance s'il veut donner une chance à la France de ne plus être un "pays en situation de handicap" !

  • Accessibilité : l'APF déplore des délais encore trop longs !

    marianne.jpgSuite au vote de l’Assemblée nationale autorisant le gouvernement à modifier par Ordonnance les délais de mise en accessibilité, l’Association des paralysés de France (APF) fustige les délais envisagés allant jusqu’à 10 années supplémentaires.

    Si le dispositif des Agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP) est devenu obligatoire pour les établissements recevant du public, l’APF regrette qu’il ne le soit toujours pas pour les transports. Le montant des sanctions prévues reste également inconnu.

    Outre la campagne de mobilisation attendue du gouvernement, il est inacceptable pour les personnes en situation de handicap et leur famille d’attendre 10 années de plus ! L’APF souhaite que le délai maximum supplémentaire soit de 3 ans.

    L’association demande également la mise en place de dispositifs incitatifs et de sanctions lourdes et dissuasives pour les acteurs ne respectant pas la législation.

    L’APF rappelle que l’accessibilité universelle concerne l’ensemble de la population et que plus de 220 000 personnes ont dit OUI à l’accessibilité sur www.necoutezpasleslobbies.org.

  • Etats Régionaux de l'Inclusion : rendez-vous le 10 avril à Niort

    Logo Etats Regionaux 2014 PoitouChar-Ecran.jpgL’Association des Paralysés de France organise les Etats régionaux de l’inclusion (ERI) afin de mesurer concrètement la progression de l’inclusion dans chaque région. Pour notre région Poitou-Charentes, les premiers ERI auront lieu le jeudi 10 avril prochain à Niort.


    Avec ces Etats régionaux, l’APF a l’ambition de faire progresser concrètement l’inclusion, sur le terrain, en dressant un état des lieux de l’avancement de la société inclusive dans chaque région et dans tous les domaines de la vie quotidienne : éducation, emploi, accès à la vie de la cité, solidarité et vieillissement…. Cet état des lieux s’appuiera sur le degré de participation sociale des personnes en situation de handicap et de leur famille dans les différents domaines mais aussi sur l’identification des freins, leviers et résultats à atteindre d’une année sur l’autre. Une façon de faire progresser concrètement sur le territoire, avec tous les acteurs concernés, la société inclusive que défend l’association.

    Ces Etats régionaux ciblent les responsables politiques et administratifs, les entreprises, les associations oeuvrant dans la région, les professionnels concernés et tous les citoyens mobilisés pour la construction d’une société ouverte à tous.